09/01/2018

EROTISME GOTHIQUE

EROTISME   GOTHIQUE

 

"Son beau visage présentait le même effrayant contraste que le décor.  Les joues arboraient de chaudes mais factices couleurs, tandis que les lèvres d'un violet pâle semblaient se flétrir au souffle corrompu qu'elles exhalaient.  Quant à la profusion inouïe de bijoux ornant la poitrine, elle jurait étrangement avec les gouttes de sueur froide, évocatrices d'une lente agonie, qui perlaient sur le front."

Charles-Robert Maturin      Fatale vengeance

l'amour est illuminationNB.jpg

Dominique Mertens       L'amour est illumination (encre de Chine)

(d'après l'oeuvre d'un artiste indéterminé)

érotisme,gothique,nebelhexë,hagalaz runedance,blog gothique

Dominique Mertens       L'amour est sacrifice

"Après chaque coup porté, j'observais une pause afin qu'elle ne perdit aucun des gémissements du blessé.  L'infortunée !  Elle croyait que le déchaînement de sa passion désarmerait mon bras au lieu d'exciter ma fureur.  Quand elle comprit qu'il était inutile de crier tant et plus "grâce ! grâce !  grâce ! ",  sa frénésie ne connut plus de bornes.  Livide, les vêtements en désordre, elle courut comme une folle en tous sens, répétant comme un écho les plaintes de Verdoni, maudissant les assassins que peu auparavant ele implorait à genoux : "Démons !  Démons !  N'attendez plus que je m'abaisse devant vous.  Trêve de supplications et de larmes !  Frappez !  Oh !  Comment résister à pareille barbarie !"  Verdoni émit un dernier soupir.  "Ah !  Tout est fini.  Il est mort.  Ha !  Ha !  Ha !  Je me ris de vous maintenant.  Il est mort, il est mort !"

... (suite ci-dessous)...

Charles-Robert Maturin      Fatale vengeance

 femme gisante.jpg

 

érotisme,gothique,nebelhexë,hagalaz runedance

érotisme,gothique,nebelhexë,hagalaz runedance

érotisme,gothique,nebelhexë,hagalaz runedance

 érotisme,gothique,nebelhexë,hagalaz runedance,blog gothique

Dominique Mertens       C'est ici que le chemin s'efface (encre et crayon)

 ... Elle vacilla et s'effondra sur le corps.  Son coeur s'était brisé.  Je la touchai, elle était froide comme le marbre ; ses yeux étaient éteints, ses membres inertes ; son pouls avait cessé de battre.  Quand j'eus pris conscience qu'Erminia était morte, qu'elle était partie pour toujours, je ...  Non, je n'ai pas la force d'évoquer ces minutes affreuses.  Je m'élançai soudain hors de ces lieux d'abomination avec la brusquerie de qui s'efforce d'échapper à la destruction  -car partout autour de moi la destruction était à l'oeuvre."

Charles-Robert Maturin      Fatale vengeance

 Bernadette Soubirous  châsse.jpg

La châsse de bernadette-soubirou à Nevers

 érotisme,gothique,nebelhexë,hagalaz runedance

 la_neige_endeuillée        encre de l'auteur

 

  "Deux amantes ivres de l'ivresse des mots.

Mes mains en toi !  Tes dents plantées sur mon épaule.  Nous nous sommes aimées cette nuit-là.  Deux vampires devenus immortels. Tes cheveux d'ocre rouge roulaient telles des vagues léchées par le couchant. Nos corps l'un dans l'autre mêlés, ma belle lunaire, ma pâmée.  Mon désir de toi si longuement refoulé glissait comme une lave trop retenue dans un ventre de pierre.  Garance, tu es mon rêve depuis l'enfance.  Je te cherchais !  Je t'ai peinte (je n'avais que sept ans) dans un hangar désaffecté.  Je t'ai entourée d'un monde de féerie.  Je t'ai enfantée."

Anne-Marie Derèse       Le Sang de la chevelure

 érotisme,gothique,nebelhexë,hagalaz runedance,blog gothique

érotisme,gothique,nebelhexë,hagalaz runedance,blog gothique

"Elle caressa son ventre et se souvint du jour où Aurélien l'avait prise.  L'avait-il prise ?  Non !  Il l'avait reçue du destin, du destin plus féroce que sage.

Il fit glisser sa robe avec une prudence sacramentelle.  Dans la pénombre du chalet, le corps de Garance brillait comme nacre, traversant l'espace de sa lumière, longue, infinie, éternelle.  La première  femme à son premier amant.  Aurélien ferma les rideaux d'un grand geste de vague et le rouge imprégna l'air d'une chaleur plus douce, plus inquiétante.  Des yeux d'ambre caressaient ce corps d'homme, cuivré, attentif.  Le désir sous la peau faisait son travail de bête soumise.

Aurélien se pencha et entreprit avec la langue une longue route charnelle, laissant sur la peau d'infatigables chemins d'escargots.  Il sut la mener au plus profond des espaces.  Elle l'appelait avec des gémissements de forêt torturée.  La foudre avait fait le reste.  Enfin, il s'était donné à Garance.

Le ciel s'était ouvert déversant des gerbes d'eau et de glace. 

Garance le reçut en elle. 

Ses plaintes  venaient du fond des âges.  Un peu de sang paraphait les draps.  Elle chassa Les marchands du temple, ceux  qui depuis toujours lient les mains des femmes.  La tête renversée dans le flot de sa chevelure, elle fut longue à revenir.  Aurélien la garda contre lui, tremblante, blessée, heureuse.  La richesse du silence, la pluie contre les vitres, le grondement qui roule vers l'horizon, le bercement, le long bercement."

Anne-Marie Derèse       Le Sang de la chevelure

 érotisme,gothique,nebelhexë,hagalaz runedance,blog gothique

Dominique Mertens       Ensemble (encre de Chine)

"La gerbe rouge des cheveux glisse vers la Vive (*) telle une plante vivace.  Elle enfin ! Merci, mon Dieu !  Dans sa robe blanche, infinie, dans le sang qui coule de sa tête.  Elle dort dans le calme le plus profond, dans des rêves assouvis.  Elle dort, semblable à l'infant.  Je la regarde tel un présent venu d'ailleurs, d'un labyrinthe souterrain.  Une étoile tombée depuis tant d'années et qui erre, perdue parmi les vivants.  Je la regarde.  Elle est si jeune et si grande.  Je suis intimidée.  Je m'assieds sur une racine.  Mon silence est tel que j'en deviens invisible.  Une statue refermée sur elle-même.  Je la fixe.  Mon regard la mord, la déchire.  Je n'en serai jamais rassasiée !  Elle dort.  Son sommeil est imperturbable.  Rien ne l'atteint.  Elle sera incapable de me comprendre.  Je serai sage et calme, impassible pour ne pas l'effrayer. Je vais la peindre !  L'art excuse tout...  Accepte tout... Elle sera si étrange, si seule, absente du monde.  Elle vivra sous mes pinceaux, dans ses légendes, dans ses automnes.  Je serai celle qui peint, qui crée, qui fait surgir l'impossible.  Elle vivra sous mes paupières.

Je la rendrai éternelle !  Elle sera sur la toile, le rêve inattendu, la soie blanche, la chevelure féroce.  Elle sera si grande...  Plus grande,  encore !  Inattaquable !  Elle n'aura pas de commencement et pas de fin.

Ma main telle une bête curieuse, renifle l'herbe, avance doucement vers les cheveux.  Ma main soulève une gerbe rouge." 

(* rivière)

 Anne-Marie Derèse        Le sang de la chevelure   

érotisme,gothique,nebelhexë,hagalaz runedance,blog gothique

Dominique Mertens       L'Artiste et son modèle (encre et crayon)

"Garance est debout face à l'étang, ses cheveux la couvrent comme un autre monde.  Un sourd travail de reptation mord silencieusement ses reins.  La douleur est dans les yeux.  Une douleur presque douce.  Un appel. Dans sa cape de berger, grande cariatide portant le ciel, Garance est Reine.  Elle regarde son royaume.  Il y a sept ans qu'elle fut jetée sur la toile comme on lance des pièces d'or à la foule.  Elle y apparut glissante, dangereuse, inaccessible dans les flammes de sa chevelure, dans le roux des saisons mortes.  Le génie du peintre a été de la rendre absente, n'appartenant à personne.  Une invitée de passage.

 

Dans sa cape de berger, Garance  écoute monter les vagues.  Le ciel et le bois coulent de cent blessures.  Garance serre sa cape contre elle.  La douleur reviendra, sournoise, exigeante.  La même peur glisse en elle depuis le temps des algues.  Le pinceau entre les doigts, telle une arme.  Ava crée.  L'attente est crucifiante.  Sur la toile, les courbes se forment, se déforment.  Bientôt le cri de l'enfantement brisera l'attente.  Garance est dans le regard d'Ava, dans le mouvement de son poignet, la minutie des doigts.  Son ventre, ses seins sont lissés par le pinceau, ses cheveux éclatent en gerbes violentes.  Des fils rouges zèbrent la toile."

 Anne-Marie Derèse        Le sang de la chevelure 

érotisme,gothique,nebelhexë,hagalaz runedance,blog gothique,anne marie derèse

 

   

à  suivre...