19/04/2018

La CHAMBRE AUX ENTITES

vers-le-néant_rec.jpg

vers_le_néant        encre de l'auteur

*********

Regarde toutes ces tombes.  

Cent, deux cents.  

Tu n'aimes pas les morts, mon enfant ?

Je t'apprendrai à les aimer.

Tu vas me voir morte ici, 

aujourd'hui,

pendant une demie heure, parmi eux.

Voilà ce que j'aime."

Sheridan_Le_Fanu      L'Oncle_Silas

 

Thomas-de-leu-soldat-et-mort-nb.jpg

 thomas_de_leu      la_mort_et_le soldat

******

"Allons, viens !"

toutes ces tombes_REC_.jpg

toutes_ces_tombes          encre de l'auteur

*******

"Allons, viens !

{...}  Nous en sommes tout près.  

Tu les aimeras tout comme moi.

Tu vas en voir cinq.

ah ça ira, ça ira, ça ira !

Viens, traverse, vite !

Je suis madame la Morgue.  

Mrs Deadhouse !

Je vais te présenter mes amis, 

Mr Cadavre et Mr Squelette. 

Viens, viens petite mortelle, amusons-nous."

Sheridan_Le_Fanu     L'Oncle_Silas

 

   *********

"Allons, viens !"

********

 ann_radcliffe_le_tombeau_ouvrage_posthume.jpg

  la-chambre_aux_entités.jpg

 "Tout cela était dans l'ordre des choses, 

les hommes ayant été créés pour se faire souffrir

les uns les autres."

dostoïevski   l'_idiot

ann_radcliffe_l'_ermite_de_la_tombe_mystérieuse_ou_le_fantôme_du_vieux_château.jpg

 

 

"Allons, viens !"

*******

 

apparition_d'_une_entité4.jpg

assassinat_à_minuit_version_colorisée.jpg

 apparition_d'_une_entité3.jpg

ii_gothique_colorisée.jpg

apparition_d'_une_entité2.jpg

au_château_de_morfield_version_colorisée.jpg

apparition_d'_une_entité.jpg

"Tout à coup, sur l'herbe devant la maison,

se dessina une figure bizarre enveloppée de draperies grises

qui paraissaient presque blanches sous la lune."

joseph_sheridan_le_fanu        l'_oncle_silas

 "Allons, viens !"

 

"Il est là... là... devant mes yeux." goethe       faust

walpole_gothic_novel_otranto.jpg

clara_reeves_le_vieux_baron_anglais.jpg

karl_friedrich_kahlert_le_nécromancien_REC.jpg

"Allons, viens !"

apparition_d'_un_esprit_600.jpg

apparition d'un esprit         encre de l'auteur

"Allons, viens !"

 élévation.jpg

élévation       encre de l'auteur

baron_de_lamothe_langon_la_vampire_ou_la_vierge_de_hongrie_poème.jpg

(romance extraite de "La Vampire, ou la Vierge de Hongrie", voir ci-dessous)

 

"L'horloge du château sonna une heure du matin... Alors la figure d'Alinska se décompose, une affreuse joie contracte ses traits ; elle ôte précipitamment le gant qui cache sa main gauche, et soudain se précipite sur le lit.  Elle pose sa bouche fétide sur la bouche pure de l'enfant, et semble boire à longs traits le sang qu'elle aspire de la poitrine de cet être infortuné."     ........

(ci-contre, quelques extraits du roman du baron de Lamothe-Langon, publié en 1825,  "La Vampire, ou La Vierge de Hongrie)

dahlia's tear_butdeath_doesn't_come.jpg

"Elle vit encore, l'infortunée ! Ah !  Sauvons-la à l'horreur de sa position !"

"Ils s'approchèrent avec empressement du cercueil dans lequel Alinska était couchée ; ils la soulevèrent doucement, et sans la débarrasser de son suaire, ils la transportèrent,  avec précaution,  dans la chambre qu'elle avait occupée."      .......

corps_gisant_dans-la-crypte.jpg

baron_lamothe_langon_la_vampire-Ill_3REC.jpg

baron_lamothe_langon_la_vampire_tome_3_1.jpg

baron_lamothe_langon_la_vampire_ill_REC.jpg

baron_lamothe_langon_la_vampire_tome_3_2_à_ son_ réveil.jpg

                                                                    .........

Fitzgerald,_funeral_from_Carmilla.jpg

baron_lamothe_langon_la_vampire_tome_3_3.jpg

baron_REC.jpg

baron_lamothe_langon_la_vampire_tome_3_4.jpg

... trois blessures alors r'ouvertes s'épanchaient les flots d'un sang impur et corrompu."    (fin du roman)

la_chapelle_de_la_forêt.jpg

"Elle batailla d'abord, avec acha rnement ; puis elle en arriva par degrés au silence, au silence complet.  Ses yeux seuls écoutaient, de plus en plus attentifs et grands, grands de terreur.  Et... et, de plus, je vis poindre un sourire défiant, fermé, mauvais.  C'est avec ce sourire-là que je l'ai amenée dans ma maison.  Il est vrai qu'elle n'avait plus d'autre refuge."

                                                              Fiodor Dostoïevski        La douce

entités,occultisme,esprits,invocations,magie noire,magie blanche,spiritisme,blogs gothiques

  

 

 

à suivre....

13/04/2018

COMMUNIQUER AVEC LES MORTS

La Mort,

thème majeur du gothique

img916.jpg

désespoir        encre de Chine de l'auteur, Dominique Mertens

...

 

Catherine RIBEIRO

...

"Un jour... la Mort"

extrait d'une chanson essentielle 

(paroles et musique de Catherine Ribeiro+Alpes)

 Z.gif

 Un jour, la Mort,

Cette grande femme démoniaque,

M'invita dans sa fantastique demeure.

Depuis longtemps elle me guettait, m'épiait,

Usant de ses dons,

De ses charmes magiques,

Elle cambrait sa croupe féline,

Fermait à demi ses paupières lourdes de sommeil,

Au-delà desquelles brillaient deux yeux de guet-apens.

Le souffle court, les lèvres entrouvertes,

Elle murmurait :

"Viens chez moi, viens, viens encore !

Viens t'enrouler dans mon repos, repos, repos,

L'éternel repos..." 

Z.gif

 

"Aimer la Vie autant que je l'ai haïe..."

Z.gif

succubes.jpg

éros-et-thanatos        encre de Chine de l'auteur, Dominique Mertens

         Michael_Maier_Atalanta_Fugiens_Embleme_1.jpg

michael-maier        atalanta-fugiens

Le Feu, symbole de la Vie, symbole de l'énergie sexuelle... 

 altdorfer le sommeil.jpg

albrecht-altdorfer        pyramus-mort

 damnatio et condamnatio.jpg

damnatio-et-condamnatio        encre de Chine de l'auteur, Dominique Mertens

  le chant.jpg

Arabella chantant une complainte du Klagebüchlein de Hartmann von Aue

       encre de Chine de l'auteur, Dominique Mertens

Hartmann- von Aue   weingartner.jpg

Hartmann von Aue

 427px-Iwein_de Hartman von Auecpg397_78r_ret.jpg

Ywein      complainte de Hartmann von Aue

 img917.jpg

Arabella  r.i.p.        encre de Chine de l'auteur, Dominique Mertens

 Altdorfer le sacrifice d'abraham.jpg

albrecht-altdorfer        le-sSacrifice-d-abraham

 Thorhild sur son tombeau.jpg

Torhild gisant sur son tombeau        encre de Chine de l'auteur, 

Dominique Mertens

...

"E s p r i t,  e s - t u   l à  ???"

C O M M U N I Q U E R     A V E C     L E S     M O R T S   ?

 poste à cadrans 1.jpg

RECEVOIR DES MESSAGES DE  L'AU-DELA ?

... --- ...

 poste à cadrans 2.jpg

... --- ...

C'est d'abord notre respect

qu'implorent de nous les morts...

le sacrilège.jpg

Le Sacrilège        encre de Chine de l'auteur, Dominique Mertens

 crypte2.jpg

"Il tenait toujours ma main ; je l'entraînai, en courant à travers les herbes et les pierres, jusqu'au pied du tombeau.  Mais l'étonnement dont nous avions été saisies en l'apercevant, ne fut pas comparable au sien, lorsqu'il vit quelle était l'entrée de notre demeure.  le temps ne nous permettait pas d'explications ; il nous aida à entrer, et nous suivit ; après avoir remis la barre, nous laissâmes ma soeur, pour observer, au travers de la porte, l'approche de ceux que nous avions entendus, et je conduisis notre hôte dans la grande salle du Souterrain.  

sophia-lee        le-souterrain

 De profundis.jpg

De Profundis        encre de Chine de l'auteur, Dominique Mertens

"La mort est un dialogue entre 

L'esprit et la cendre.

"Dissous-toi ", dit la mort.

L'esprit : "Madame,

j'ai une autre espérance "

La mort hésite, reprend sa plaidoirie.

L'esprit lui tourne le dos,

Ne laissant pour témoin

Qu'un manteau d'argile."

emily-dickinson

 2012-08-12 11-37-20_0369.jpg

 "A cette  même heure, heure de minuit, était réunie en quelque antre souterrain une assemblée d'êtres dont l'aspect était en parfaite et monstrueuse harmonie avec le lieu.  D'ù venaient-ils 8  à quel mystérieux appel avaient-ils répondu ?  rien ne le laissait entrevoir.  Beaucoup arboraient ces protubérances, gibbosités, difformités, dont les cauchemars et les terreurs nocturnes sont prodigues.  D'autres, non moins nombreux, étaient drapés dans une sorte de brume qui dissimulait à demi ces figures hideuses que seules les ténèbres peuvent engendrer. Tous étaient silencieux et affairés, mais à quoi s'occupaient-ils ?"

Charles-robert Maturin      Fatale vengeance

 

"Il voyait le château plein de fantômes et de revenants.  S'ils en rencontraient un seulement, le moindre risque qu'ils couraient tous deux, était d'en être étranglés.  Il était inutile de vouloir communiquer avec les gens de l'autre monde et il n'y avait que des coups à y gagner."

anne-radcliffe       julia,- ou_les_souterrains_du_château_de-mazzini 

(a_sicilian_romance)

 

 mine2.jpg

 le_spectreCOl.jpg

"Man soll die Toten ruhen lassen...

... Man soll Sie aber auch nicht vergessen !" 

 ("On doit laisser les morts en paix...

... Mais on doit cependant aussi ne pas les oublier !")

(extrait du film  muet "der Turm des Schweigens",  "La Tour du silence", de Johannes Guter, 1925)

 machine_à_évoquer_les_esprits.jpg

 

 la_pythie_rec.jpg