04/03/2018

Le CHAOS et le GOTHIQUE

Le CHAOS   et  le  GOTHIQUE

              Quand tout s'effondre autour de nous...                    chaos_1.jpg

chaos_gothique.jpg

chaos_gothique_COL.jpg

... comment ne pas perdre pied ?

chaos,gothique,chaotique

salvator-rosa       gravure

chaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotique

"Mon nom étoit écrit dans la page la plus noire et la plus funeste du livre des destinées ; il étoit accompagné d'une multitude d'arrêts terribles que j'étois condamné à subir successivement."

abbé-prévost        le_philosophe_anglais,  ou  histoire_de_mr._cleveland 

chaos,gothique,chaotique

wicca.jpg

Peut-on vraiment se raccrocher à ce que nous enseigne la vie ? 

chaos,gothique,chaotique

Self-portrait_of_Salvator_Rosa_rec.jpg

salvator_rosa      autoportrait

 chaos,gothique,chaotique

  château_d'_eltz.jpg

se frayer un chemin au travers du chaos ?

chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

 chaos,gothique,chaotique

 chaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotique

 sainte_cécile_catacombe_san_callistoREC.jpg

chaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotique     

ils se consument pour l'éternité...

chaos,gothique,chaotique

       felice_ficherelli        le viol de Lucrèce      

chaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

 "Les cheveux hérissez, j'entre en des resveries

De contes, de sorciers, de sabaths, de furies ;

J'erre dans les enfers, je raude dans les cieux ;

L'âme de mon ayeul se présente à mes yeux ;

Ce fantôme léger, coiffé d'un vieux suaire,

Et tristement vestu d'un long drap mortuaire,

A pas affreux et lents s'approche de mon lit ;

Mon sang en est glacé, mon visage en paslit,

De frayeur mon bonnet sur mes cheveux se dresse,

Je sens sur l'estomach un fardeau qui m'oppresse.

Je voudrais bien crier, mais je l'essaye en vain :

Il me ferme la bouche avec sa froide main." 

marc_antoine_de_gérard,  sieur_de_saint_amant         les_visions

chaos, gothique, chaotique,

chaos, gothique, chaotique,chaos, gothique, chaotique,chaos, gothique, chaotique,chaos, gothique, chaotique,chaos, gothique, chaotique,

 chaos, gothique, chaotique,

   "Julia tremblait en y entrant ; mais son émotion fut bien plus grande lorsqu'elle aperçut à quelque distance et à travers les arbres, un édifice ruiné : elle n'en voyait qu'une partie ; mais à mesure qu'elle en approchait, les différents corps du bâtiment se développèrent à ses yeux, et la frappèrent d'une frayeur qu'elle n'avait jamais éprouvée.  Les créneaux brisés sur lesquels serpentait le lierre, attestaient  l'ancienne splendeur de l'édifice ; mais les fenêtres dégradées, et la hauteur du gazon dans les cours, semblaient dire que depuis longtemps personne n'y avait mis le pied.  Ce lieu ne paraissait propre qu'à la violence et à la destruction, et les infortunées captives s'y crurent dévouées quand elles furent arrivées à la porte de cet affreux séjour."

Anne Radcliffe        Julia, ou Les Souterrains du château de Mazzini

 chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

errer...

chaos,gothique,chaotique

"Le château qui se dressait à ma vue, constituait un objet aussi effrayant que pittoresque.  Ses murs lourds, teintés de clair de lune d'un éclat solennel , ses vieilles tours partiellement en ruines, se dressant au milieu des nuages, donnant l'impression de jeter un regard menaçant sur les plaines alentour, ses remparts altiers envahis par le lierre, et ses portails à deux vantaux, déployés en l'honneur de son habitant imaginaire, tout cela me donne le sentiment d'une horreur pleine de tristesse révérencieuse."

                                                 mathew_gregory_lewis       the_castle-spectre

chaos,gothique,chaotique

 chaos,gothique,chaotique

 chaos,gothique,chaotique

"Alors il enfila le premier un passage long et étroit qui se trouvait sur la gauche.  Au bout était un escalier de quatre ou cinq marches qui descendait dans un assez vaste corridor, le long duquel on voyait plusieurs portes placées à des distances égales."

Anne Radcliffe        Julia, ou Les Souterrains du château de Mazzini

chaos,gothique,chaotique

évoluer vers quelle ultime forme de sagesse ?

 chaos,gothique,chaotique

"Ce lieu rempli de broussailles, de pierres, de décombres, de pièces de bois, semblait presque impraticable.  Une obscurité affreuse y régnait.  Il fallait cependant la traverser."

anne_radcliffe        julia_ou_les_souterrains_du_château_de_mazzini   (a_sicilian_romance)

chaos,gothique,chaotique

"Le profond silence du lieu était seulement ponctué par l'écho de leurs pas qui parcouraient le morne abîme des souterrains.  ils s'arrêtaient souvent pour tendre l'oreille et souvent leurs peurs leur renvoyaient les bruits lointains de leur progression.  Abandonnant les souterrains, ils pénétrèrent dans une allée qui s'étendait sur une longueur considérable, et de laquelle partaient plusieurs passages percés dans le roc.  L'un d'entre eux était barré par une porte basse  et relativement proche s'ouvrant sur une volée d'escaliers et conduisant à un passage menant sous les douves du château."

ann_radcliffe      les_châteaux_d'_athlin_et-de-dunbayne

chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

   chaos,gothique,chaotique

heinrich_aldegrever          le_viol_de_lucrèce   (détails)

 chaos,gothique,chaotique

 chaos,gothique,chaotique

 violent_game       encre de l'auteur

 

Trouver sa propre voie,

en évitant de s'enliser dans

le chaos des sentiments... 

  chaos,gothique,chaotique

  chaos,gothique,chaotique

                       au fond des plus obscurs souterrains,  à l'abri des regards...                                

chaos,gothique,chaotique

 ces lieux innommables,

chaos,gothique,chaotique

au plus profond des entrailles de la terre...

 chaos,gothique,chaotique

 l'escalier_de_la_mort_du_camp_d'extermination_nazi_de_mauthausen

chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotique

    chaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

  la mort,  fruit  de  la  cruauté  des  hommes

 chaos,gothique,chaotique

 pris au piège  du chaos

qu' ils ont eux-mêmes créé

chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

 "... un souterrain vaste et profond consacré aux sépultures de la Trappe ; deux ailes du cloître, fort longues et à perte de vue, y viennent aboutir ; on y descend par deux escaliers de pierres grossièrement taillées et d'une vingtaine de degrés.  Il n'est éclairé que d'une lampe.  Au fond s'élève une grande croix, telle qu'on en voit dans nos cimetières, au bas de laquelle est adossé un sépulchre peu élevé, et formé de pierres brutes ; plusieurs têtes de mort amoncelées lient ce monument avec la croix ; c'est le tombeau du célèbre abbé de Rancé, fondateur de la Trappe.  plus avant, du côté gauche, est une tombe qui paraît nouvellement creusée, sur les bords de laquelle sont une pioche, une pelle, etc...  Au devant de la scène, dans un des côtés à droite, est une autre fosse.  Sur les ailes du souterrain, se distinguent de distance en distance, et à peu de hautede terre, une infinité de petites croix qui désignent les sépultures des religieux."

bacular_d'arnaud      le_comte_de_comminges_ou_les_amants_malheureux

 chaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotique

 chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

 chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

la Terre à feu et à sang... 

qu'en restera-t-il pour nos enfants ?

chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

 chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique  chaos,gothique,chaotique  chaos,gothique,chaotique

 

 "Apparais... !!!"

 

 "...et  sauve-nous  

de cet inextricable  chaos

engendré par la cupidité des hommes !!!"

chaos,gothique,chaotique

 naître_au_gothique      red version encre de l'auteur

 

chaos,gothique,chaotique     chaos,gothique,chaotique     chaos,gothique,chaotique

 chaos,gothique,chaotique

"M'importe seul le temporel

D'éternel ne me soucie point

Tant est vrai que je viens du singe."

sébastien_brant       la_nef_des_fous

du_mépris_des_joies_éternelles

 (version colorisée)

chaos,gothique,chaotique     chaos,gothique,chaotique     chaos,gothique,chaotique

 Quand nous ressaisirons-nous enfin ?!

 chaos,gothique,chaotique     chaos,gothique,chaotique     chaos,gothique,chaotique

  chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique     chaos,gothique,chaotique     chaos,gothique,chaotique

     

Lorsqu'il sera trop tard ?

chaos,gothique,chaotique

luca_signorelli_dante_et_virgile_aux_portes_de_l'enfer  

chaos,gothique,chaotique         chaos,gothique,chaotique          chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotiquechaos,gothique,chaotique

"Lorsque je fus un peu revenue de mon désespoir, je désirai  quitter  ce monde qui ne m'avait offert que de vaines apparences de bonheur, et m'éloigner des lieux où je ne trouvais que des souvenirs propres à perpétuer mon infortune."

ann_radcliffe_julia,-ou_les_souterrains_du_château_de_mazzini

 

chaos,gothique,chaotique     chaos,gothique,chaotique     chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique

chaos,gothique,chaotique,abbé prévost,esthétique du chaos,salvator rosa,mathew gregory lewis,ann radcliffe,blog gothique

« Pourquoi me réveiller, ô souffle du printemps?

Demain dans le vallon viendra le voyageur
Se souvenant de ma gloire première,
Et ses yeux vainement chercheront ma splendeur,

Ils ne trouveront plus que deuil et misère ! Hélas ! »

 extrait de l'opéra de Jules Massenet "Werther" (acte III, sc. 3)

chaos,gothique,chaotique,abbé prévost,esthétique du chaos,salvator rosa,mathew gregory lewis,ann radcliffe,blog gothique

John Martin       Pandaemonium

Je ne pleurerai pas de te voir me quitter.

 Je ne pleurerai pas de te voir me quitter

Il n’est rien d’aimable ici-bas,

Et doublement m’affligera ce sombre monde

Tant que ton cœur y pâtira.

 Je ne pleurerai pas : la splendeur de l’été

Nécessairement s’enténèbre ;

L’histoire la plus heureuse, quand on la suit,

Se termine avec le tombeau !

 Et je suis excédée de l’angoisse qu’apporte

Le long cortège des hivers,

Outrée de voir l’esprit languie au long des ans

Dans le plus morne désespoir.

 Si donc un pleur m’échappe à l’heure de ta mort,

Sache-le, il me marquera

Qu’un soupir de mon âme impatiente de fuir

Et d’être en repos avec toi.

Emily Brontë        poème

chaos,gothique,chaotique,abbé prévost,esthétique du chaos,salvator rosa,mathew gregory lewis,ann radcliffe,blog gothique

 "Voyez-vous ces deux lignes entre vos yeux, ces épais sourcils qui, au lieu de s'élever en décrivant une courbe, s'abaissent en leur milieu, et ces deux noirs démons si profondément enfoncés, qui jamais n'ouvrent hardiment leurs fenêtres, mais épient par en dessous comme des espions du diable ?  Appliquez-vous à effacer ces rides sinistres, à lever franchement les paupières, à changer ces démons en anges confiants et innocents, affranchis du soupçon et du doute, et voyant toujours des amis là où ils ne sont pas certains d'être en présence d'ennemis.  Ne prenez pas l'expression d'un chien vicieux qui a l'air de savoir que les coups de pieds qu'il récolte sont bien mérités et qui pourtant, pour la souffrance qu'il ressent, hait tout le monde aussi bien que celui qui lui donne les coups."

Emily Brontë       Les Hauts de Hurlevent 

chaos,gothique,chaotique,abbé prévost,esthétique du chaos,salvator rosa,mathew gregory lewis,ann radcliffe,blog gothique

 La nuit autour de moi se fait plus obscure,

Les vents sauvages soufflent, plus froids,

Mais un charme tout puissant me lie,

Et partir, partir, je ne le peux.

Les arbres géants abaissent

Leurs branches nues, pesantes de neige,

Et la tempête va grande erre,

Et cependant je ne puis partir.

Nuages au-delà, nuages au-dessus de moi,

Solitudes au-delà, solitudes plus bas,

Mais nulle désolation ne peut m’émouvoir,

Je ne veux pas, je ne peux pas partir.

 Emily Brontë       poème 

 chaos,gothique,chaotique,abbé prévost,esthétique du chaos,salvator rosa,mathew gregory lewis,ann radcliffe,blog gothique

"La terreur est une sorcière. Tapie dans le crépuscule des forêts, elle compose des sortilèges, elle les verse dans les oreilles des hommes ; elle emplit leurs cœurs de pensées sinistres et de craintes paralysantes ; elle obscurcit le sourire et la beauté de ces contrées. La nature est mauvaise, perfide comme un serpent enroulé. Voici le lac de Löven qui déroule sa nappe d’une limpide et charmante beauté : ne vous y fiez pas. Il guette sa proie, son tribut annuel de noyés. Voici la forêt et l’attrait de sa paix verdoyante : ne vous y fiez pas. La forêt cache des bêtes impures, possédées par de mauvais esprits. Ne vous fiez pas au ruisseau ni à la caresse de son onde. Si vous le traversez après le coucher du soleil, vous risquez la maladie et la mort. Ne croyez pas au coucou dont l’appel sonne si gai au printemps : à l’automne il se change en épervier aux yeux féroces et aux serres crochues. Ne croyez pas à la mousse, ne croyez pas à la bruyère, ne croyez pas au rocher ! La nature est mauvaise ; les puissances invisibles qui l’habitent haïssent l’homme. Il n’existe pas d’endroit où poser le pied avec sécurité ! "

Selma Lagerlöf       La Légende de Gösta Berling

 

15/03/2012

CAUCHEMARS FANTASTIQUES

CAUCHEMARS  FANTASTIQUES

John_Martin_Le_Pandemonium_Louvre.JPG

John Martin     Pandemonium

"Je ne puis appeler cela un cauchemar, car j'avais pleinement conscience d'être endormie.  Mais j'avais également conscience de me trouver dans ma chambre, couchée dans mon lit, comme je m'y trouvais en réalité.  Je voyais, ou croyais voir, la pièce et ses meubles tels que je les avais vus avant de fermer les yeux, à cette exception près qu'il faisait très sombre.  dans cette obscurité j'aperçus une forme vague qui contournait le pied du lit.  tout d'abord je ne pus la distinguer nettement, mais je finis par me rendre compte que c'était un animal noir comme la suie, semblable à un chat monstrueux.  il me parut avoir quatre ou cinq pieds de long, car, lorsqu'il passa sur le devant du foyer, il en couvrit toute la longueur.  il ne cessait pas d'aller et de venir avec l'agitation sinistre et souple d'un fauve en cage.  Malgré la terreur que j'éprouvais, (comme vous pouvez l'imaginer) j'étais incapable de crier.  L'horrible bête précipita son allure tandis que les ténèbres croissaient dans la chambre.  Finalement, il fit si noir que je ne distinguai plus que les yeux de l'animal.  Je le sentis bondir légèrement sur mon lit.  Les deux yeux énormes vinrent tout près de mon visage, et, soudain, j'éprouvai une très vive douleur, comme si deux aiguilles, à quelques centimètres l'une de l'autre, s'enfonçaient profondément dans ma gorge.  Je m'éveillai en hurlant.  La chambre était éclairée par la bougie qui brûlait toute la nuit, et je vis une forme féminine, debout au pied du lit, un peu sur la droite.  Elle portait une ample robe de couleur sombre, et ses cheveux dénoués recouvraient ses épaules.  Un bloc de pierre n'eût pas été plus immobile.  Je ne pouvais déceler le moindre mouvement de respiration.  Tandis que je la regardais fixement, la silhouette me parut avoir changé de place : elle se trouvait maintenant plus près de la porte.  Bientôt, elle fut tout contre ; la porte s'ouvrit, l'apparition disparut."

Sheridan Le Fanu      Carmilla

  Wodan's_wilde_Jagd_by_F._W._Heine.jpg

La Chasse sauvage       F.W. Heine

800px-Lord_Byron_on_his_Death-bed_c._1826par odevaereREC.jpg

"On eût dit que l'âme avait quitté ce corps sans combattre pour y demeurer."

Sheridan Le Fanu       Le Destin de Sir Robert Ardagh

succube OstärdtenschteinREC.jpg

La succube Ostärdtenschtein                                      figurine créée par l'auteur dans le cadre 

de sa mise en scène fantastique  

"L'Antre du Vampire"

"Ce soir-là, cependant, on eût dit que, du fond des ténèbres, la comtesse Véra s'efforçait adorablement de revenir dans cette chambre tout embaumée d'elle !  Elle y avait laissé tant de sa personne !  Tout ce qui avait constitué son existence l'y attirait.  Son charme y flottait ; les longues violences faites par la volonté passionnée de son époux y devaient avoir desserré les vagues liens de l'Invisible autour d'elle !...

Elle y était nécessitée.   Tout ce qu'elle aimait, c'était là.

Elle devait avoir envie de venir se sourire encore en cette glace mystérieuse où elle avait tant de fois admiré son lilial visage !  La douce morte, là-bas, avait tressailli, certes, dans ses violettes, sous les lampes éteintes ; la divine morte avait frémi, dans le caveau, toute seule, en regardant la clé d'argent jetée sur les dalles.  Elle voulait s'en venir vers lui, aussi !  Et sa volonté se perdait dans l'idée de l'encens et de l'isolement.  La Mort n'est une circonstance définitive que pour ceux qui espèrent des cieux ; mais la Mort, et les Cieux, et la Vie, pour elle, n'était-ce pas leur embrassement ?  Et le baiser solitaire de son époux attirait ses lèvres, dans l'ombre.  Et le son passé des mélodies, les paroles enivrées de jadis, les étoffes qui couvraient son corps et en gardaient le parfum, ces pierreries magiques qui la voulaient, dans leur obscure sympathie,  -et surtout l'immense et absolue impression de sa présence, opinion partagée à la fin par les choses elles-mêmes, tout l'appelait là, l'attirait là depuis si longtemps, et si insensiblement, que, guérie enfin de la dormante Mort, il ne manquait plus qu' Elle seule !"

Auguste de Villiers de l'Isle-Adam       Véra

fantome femme.png

 "Tout à coup je crus apercevoir une figure qui sortait du mur à l'une des extrémités du couloir puis s'approchait d'un pas lent et mal assuré. Sous les vêtements aux plis lâches devait se cacher une forme humaine, mais l'obscurité ne permettait pas d'en rien distinguer."

Charles-Robert Maturin

"Il me semble que je rêve, et je cherche vainement à donner une forme

et une réalité aux ombres qui planent autour de moi."

Charles-Robert Maturin         Fatale vengeance

 

"Le soleil ne pénétrait jamais dans notre demeure ; nous avions besoin d'être éclairés continuellement par la lumière d'une bougie (...)  Ce lieu ténébreux est appelé Rummey Hole par les habitants du pays ; les environs sont déserts ; on en trouve l'ouverture dans le fonds d'une vallée si étroite qu'elle est remplie presque entièrement par un ruisseau qui sort du pied de la montagne à côté de l'entrée de la caverne. (...)  Le roc qui sert de voûte naturelle s'abaisse quelques fois si près de la terre, et les bords du ruisseau sont si escarpés dans ces endroits, qu'on ne saurait pénétrer plus avant sans s'exposer à un péril manifeste.  Mais le souterrain est si vaste et si exhaussé à droite et à gauche qu'on ne cesse point d'admirer la nature qui a formé, l'on ne sait pour quel usage, des salles immenses qu'on se lasse de parcourir.  La caverne se rétrécit néanmoins en certains lieux.  On y trouve des espèces de salons et de cabinets, les uns servent de communication à d'autres salles de la grandeur des premières, d'autres n'ont point de deuxième ouverture après leur entrée."

abbé_prévost     le_philosophe_anglais_ou-histoire_de_monsieur_cleveland

 

mine5.jpg