11/11/2009

le Prédicant Gothique

le Prédicant Gothique

En français, le substantif apparaît au plus tard en 1523, dans une sottie : Sottie des Béguins, parue à Genève. Il serait dérivé de predikant, terme originaire du sud de l’Allemagne et de la Suisse alémanique, dès la deuxième moitié du XVe siècle, soit avant la Réforme. Il connaît alors un certain succès en Suisse romande et en particulier sous la plume de Calvin : il qualifie le prédicateur protestant. À partir de la fin des années 1550, il s'impose presque brutalement, tant dans les actes royaux que dans le langage des catholiques, avec une dépréciation du terme. Du latin praedicare.

claudio_coello_santo_domenico.jpg

Claudio Coello      Saint_Dominique

"Vivre, seulement vivre, vivre n'importe comment, mais vivre...

Que c'est donc vrai, Seigneur, que c'est donc vrai !  

L'homme est un lâche... et lâche est celui qui lu reproche cette lâcheté."

                                                                                                  Fiodor Dostoïevski       Crime et châtiment

le_traitre.jpg

 

Le roman (Crime et châtiment, de Fiodor Dostoïevski) s’achève par la vague prédiction d’une renaissance du héros. Raskolnikov
aime Sonia, « tous deux étaient maigres et pâles, mais, sur ces deux pauvres visages
ravagés, brillaient l’aube d’une vie nouvelle, celle d’une résurrection. C’était l’amour qui les
ressuscitait ». Mais comme nous le dit l’auteur, « ici commence une autre histoire, celle de
la lente rénovation d’un homme, de son passage graduel d’un monde à un autre, de sa
connaissance progressive d’une réalité totalement ignorée jusque-là. On pourrait y trouver
la matière d’un nouveau récit mais le nôtre est terminé ».

Dom04.jpg

en fonction de son auditoire, le prédicant tantôt recourt à un langage imagé,

mais tantôt il s'en réfère à une langue codée...

 albrecht_dürer_melencholia.jpg

Albrecht Dürer       Melencholia 

albrecht_dürer_melencolia_détail.jpg

 (détail)

albrecht_dürer_carré_magique.jpg

carremd1.jpg

 

 

15:12 Écrit par Dominique Mertens dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.