15/10/2013

MON LIVRE D'HEURES GOTHIQUE

Mon livre d'heures gothique

Mon livre d'heurts gothique

livre d'heures noir de Charles le Téméraire Pierpont Morgan Library de New-York 1475.jpg

Livre d'Heures noir de Charles le Téméraire (1) conservé à la Morgan Pierpont Library

L'Homme est un loup pour l'Homme

Trahison.jpg

Trahison        encre de Chine de l'auteur, Dominique Mertens

"Ce fut au cours d'une de mes nuits de tourmente qu'une pensée,

plus irrésistible et brutale qu'un ouragan, s'empara de mon esprit  

-la seule pensée dans laquelle, au long de toutes ces années, j'ai puisé la

volonté et la force de vivre, ainsi que la conviction d'avoir encore affaire

avec le monde des hommes."

Charles-Robert Maturin      Fatale vengeance

 

"Lorsque l'hypocrisie jette ses voiles,

la trahison règne sans pudeur."

Louis-Philippe de Ségur     Pensées et maximes

TRAHIR EST LE PROPRE DE L'HOMME

 Livre d'heures noir de Charles le Téméraire (Pierpont Morgan Library  de New-York).jpg

livre-d'heures-noir de Charles le Téméraire (2)

 La Caravage   La Trahison de JudasREC.jpg

 Le Caravage      La Trahison de Judas

TRAHIR EST LE PROPRE DE L'HOMME

violence au sein du couple

Heurts        encre de Chine de l'auteur, Dominique Mertens

"Il y a à la vérité, dit le marquis, des esprits si faibles qu'ils sont effrayés de faire des choses qu'ils sont accoutumés de regarder comme mauvaises, quelque avantageuses qu'elles puissent être.  Ils ne se laissent jamais guider par les circonstances, mais adoptent un plan fixe de vie dont ils ne veulent jamais, sous aucune considération, se départir.  La conservation de soi-même est la première loi de la nature.  Quand un reptile nous nuit ou qu'un animal de proie nous menace, nous ne pensons qu'à l'écraser.  Quand ma vie ou ce qui est essentiel à ma vie exige le sacrifice d'un autre ou même si quelque passion invincible l'exigeait, je serais un fou d'hésiter. "

ann-radcliffe      les-mystères-de-la-forêt

 el-beso-de-judasR.jpg

le-baiser-de-judas

violence, couple, fantastique

Tu me fais horreur        encre de chine de l'auteur, Dominique Mertens

2090688808.jpg

 Quelques extraits, séparés par des images, de

"l'apprenti-sorcier"

de

Hanns Heinz Ewers

violence au sein du couple

"Frank Braun s'interposa entre l'image sainte et la jeune fille.

- C'est la Madone qui m'a appelé, fit-il, le verbe ardent.

Il arracha la chemise virginale, découvrant la chair blanche comme l'écume.  Il répéta sourdement :

- C'est la Madone qui m'envoie !                                         

 Maria_von_Morl_REC.jpg

Maria von Mörl

"La jeune fille jeta un cri et, des poings et des ongles, tenta d'échapper à l'étreinte.  Frank Braun la saisit aux hanches, la repoussa et lui renversa la tête, de la main droite.  Alors, sans qu'il sût comment, son doigt se trouva pris entre des dents solides.  Il cria de douleur, mais tordit autour de son poignet les nattes de la jeune fille.  Les dents lachèrent prise.  De la main droite il lui serra la gorge, tandis que de la gauche il lui maintenait les bras derrière le dos. 

C'est ainsi qu'il la prit."

1104193835.jpg

Violence         encre de Chine de l'auteur, Dominique Mertens

"Elle ne baissa pas les paupières.  Douloureuse, sans un geste, en silence elle considérait l'étranger, son bourreau.  Ses yeux étaient rivés sur cette impitoyable main qui lui emprisonnait le bras, sur cette main, hideuse et terrible !  Pas une plainte ne tomba de ses lèvres, pas une larme de ses yeux.

Frank Braun sentit, peu à peu, la force qui guidait ses mains refluer vers son âme.  Sa poitrine en feu s'apaisa.  Une harmonie, seraine et subite, se prit à sourdre en lui.  Il parla.

Sa voix avait la douceur des musiques lointaines.  Et les mots tombaient dans l'oreille de la jeune fille qui ne pouvait s'empêcher de les écouter : mots de tendresse infinie, mots étranges et persuasifs qu'il avait dits, jadis, à d'autres femmes, et d'autres mots encore, dont la douceur l'enivrait lui-même.  Ils descendaient, pluie merveilleuse et rafraîchissante, sur le pauvre corps martyrisé.

Alors, elle pleura."

 violence au sein du couple

rené-gabriel-ojeda      jeune femme fuyant avec son enfant dans les bras

"Il la prit dans ses bras, avec mille précautions, comme un petit enfant.

- La Madone l'a voulu !  murmura-t-il.

Elle tourna la tête et le regarda.  Etait-ce bien le même homme que tout à l'heure ?  Cependant tout à l'heure...  Mais savait-elle, au juste, ce qui s'était passé tout à l'heure ?  Elle se retrouvait dans les bras d'un être nouveau.  Elle lui pressa inconsciemment le bras, puis retira sa main, effrayée du geste involontaire."

 

"Lui, continuait à parler.  Il tissait, lentement, le tendre réseau d'amour autour de l'âme de la jeune fille.  Elle ferma les yeux et sentait les pulsations du corps de Frank Braun contre sa chair, à elle.  Une chaleur infinie la pénétra.  Cet amour, débordant de caresses, amollissait sa volonté.  Elle ne se défendit plus, quand il chercha ses lèvres.  Le cauchemar s'était mué en rêve.  Elle s'abandonna."

 

violence au sein du couple

"Frank perçut, entre ses bras, l'éveil d'une vie nouvelle.  Le vainqueur savoura l'ivresse de sa victoire.  Une femme venait de naître.  Elle emprisonna la tête de Frank Braun, dans ses deux mains, l'attira à soi et la baisa fougueusement.

-  Oui, cria-t-elle, enfin, c'est la Madone qui t'a envoyé.  Je suis à toi !

Et ses étreintes se firent plus ardentes.

Elle lui prit les mains, ne se rappelant plus l'impression terrifiante qu'elle en avait ressentie quelques instants auparavant.  Elle les porta à ses lèvres, heureuse et docile.

Ils restèrent étendus, sans dormir, sans parler.  Un long frémissement de volupté les agitait.  L'amour les avait emportés dans son tourbillon..."

violence au sein du couple

L'amour est illumination         encre de chine de l'auteur,

Dominique Mertens

 violence au sein du couple

Violence         encre de l'auteur, Dominique Mertens

à suivre...

Les commentaires sont fermés.