28/04/2012

FANTASMES GOTHIQUES

MOURIR  DE  PLAISIR...   meurtre1 NB.jpg

Meurtre           Dominique Mertens

"C'est elle... elle vient... je vis la revoir..."

disait en moi une voix intérieure,

et mon coeur tressaillait d'angoisse et de ravissement."

E.T.A. Hoffmann      Les Elixirs du Diable

la beauté et la mortrecadré.jpg

La beauté et la mort        Dominique Mertens

"Rodolphe, parvenu sur le sommet de la colline qui dominait la cabane se retourna et vit Agnès encore à la porte ; elle lui souhaita par signes un bon voyage et un prompt retour.  Le chevalier se coucha sur l'herbe tendre, pour tenir conseil avec son coeur et sa raison.  Avec le premier il eut bientôt fait : rempli de l'image de la jeune fille, la posséder était son unique désir ; et il était déterminé à l'épouser.  Avec raison, le débat ne fut pas aussi court.  "Tu peux fort bien l'épouser, dit celle-ci et même ta conscience n'aura rien à te reprocher ; mais comment pourras-tu vous nourrir toi et ta femme ?  Travailleras-tu avec elle ?  - Oui, dit son coeur sans hésiter.-  Mais sais-tu travailler ?  se demanda-t-il à lui-même.  Un fardeau que tu n'as pas l'habitude de porter ne te fera-t-il pas succomber ?  Ne fera-t-il pas le tourment de tes jours ?  N'altérera-t-il pas tous tes plaisirs ?  Gouteras-tu quelque bonheur lorsque tu rentreras chez toi harassé de fatigue, dégouttant de sueur et que tu retrouveras ta femme gémissant sous le poids de sa misère ?  Lorsque tu seras forcé de lui refuser ce qu'elle désirera le plus vivement, faute d'avoir le moyen de te le procurer ?  ne voudrais-tu que jouir de ses charmes, lui ravir l'innocence, unique bien qu'elle possède et retomber encore dans cette vie criminelle dont tu n'as pu te retirer que par un miracle ?"

Sa conscience et son coeur même s'élevèrent contre cette idée ; il aimait la jeune fille comme il n'avait encore aimé.  Il voulait la rendre heureuse, être heureux avec elle, vivre et mourir dans ses bras."

Christian Heinrich Spiess      Le Petit Pierre

daphnis et chloé ND.jpg

Daphnis et Chloé

"Des filles belles comme les roses, sveltes comme les peupliers, voltigeaient devant ses regards et occupaient son imagination.  Sa couche lui sembla un lit d'épines, sa chambre une cellule, son château un désert."

Christian Heinrich Spiess     Le Petit Pierre

676px-Makart_Fuenf_Sinne.jpg

Hans Makart     Les cinq sens

"Elle était belle, elle était faite pour inspirer l'amour et le sentir.  Elle avait une taille élancée, des yeux noirs, un teint de lys, les plus longs cheveux qui flottèrent jamais sur les épaules d'une jeune fille.  Le voile qui couvrait son sein trahissait les mouvements d'un coeur trop ému et toute sa personne commandait à la fois l'amour et le respect."

Christian Heinrich Spiess      Le Petit Pierre

7-ExtaseNB.jpg

extase

"Jouis alors de ses charmes autant que durera l'ivresse de ton amour."

Christian Heinrich Spiess      Le Petit Pierre

 herbert james draper  nymphe des eaux.jpg

nymphe des eaux     herbert-james-draper

"Au moment même où il lisait leur histoire, dans cette bibliothèque silencieuse, les deux amants rugissaient comme des bêtes sous l'éternelle morsure de la flamme justicière pour n'avoir songé qu'à l'assouvissement de leurs désirs."

Julien Green     Moïra

Elle repose sur un tronc.jpg

Elle repose sur un tronc         Dominique Mertens

"Ainsi fortifiée, je pouvais, me semblait-il, reposer en paix.  Mais les rêves traversent les pierres des murs, éclairent des chambres enténébrées ou enténèbrent des chambres éclairées ; et leurs personnages, narguant tous les serruriers du monde, font leurs entrées, ou leurs sorties comme il leur plaît."

Sheridan Le Fanu      Carmilla

393px-Danae_in_the_Brazen_Chamber_-_Frederick_SandysREC.jpg

Frederick Sandy     Danaë

Phasmes et fantasmes,

Ombres sans nombre...

 800px-Meyerbeer_RobertDiableCiceri contrasté.jpg

Mise en scène de Ciceri pour l'opéra de Meyerbeer "Robert le diable" 

"L'embrasser avec toute la passion

d'un désir furieux

et puis lui donner la mort, 

telle était la pensée

qui me poursuivait irrésistiblement."

E.T.A. Hoffmann       Les Elixirs du Diable

embrasement4.jpg

Embrassement et embrasement         Dominique Mertens

elle pleure.gif

chagrin-d'-amour poursuivra jusque dans la tombe...

"Etes-vous vraiment victime d'une passion effrénée ?  

Serait-il possible que... 

j'ai entendu parler de femmes vénales qui,

même à un être tel que vous, 

préfèrent un vieillard cassé et décrépit, mais cousu d'or.  

Vous ne devez pas languir pour une de leurs pareilles."

Charles Robert Maturin       Fatale vengeance

 beauté gothiquemod_article44808930_4f62fc4a2e8b5.jpg

diablerie.jpg

"Vous vous perdez dans les labyrinthes de la casuistique.  Cessez d'empoisonner votre esprit avec le remords de fautes imaginaires.  Mais je ne saurais vous laisser la consolation de penser que mes souffrances ont une cause ordinaire ou que l'on peut y porter remède.  Plût au ciel que toutes vos présomptions fussent vraies !  Car rien ne peut être  comparé à ce qui est."

Charles-Robert maturin      Fatale vengeance

 

ambiance-gothique-beaute-gothique-10-img (12)femme goth rec.jpg

"J'admire la beauté partout où je la rencontre, mais seule la femme qui sait aimer pourra de moi être aimée."

Charles-Robert Maturin      Fatale vengeance

 succube OstärdtenschteinREC.jpg

la succube Ostärdtenschtein           figurine créée par l'auteur,

Dominique Mertens

pour la mise en scène de L'antre du vampire

 ambiance-gothique-beaute-gothique-10-img (7).jpg

Comme morteREC.jpg

Comme morte          Dominique Mertens

"Tandis qu'elle recouvrait lentement ses esprits, Ippolito admirait sa beauté, qui ne laissait pas d'être captivante sous le masque de la mort.  Ses longs cheveux noirs, qui retombaient gracieusement sur son visage et sur sa poitrine comme les branches d'un saule sur la stèle d'une tombe, lui firent connaître qu'elle n'était point religieuse  -bien qu'il l'eût sortie d'un lieu qui, à l'évidence, était un couvent."

Charles-Robert Maturin      Fatale vengeance

Sainte-philomène gisante.jpg

sainte-philomène gisante

 

à   suivre...

 

18/04/2012

Le JARDIN DES SEVICES

Entrez,

entrez sans crainte

au Jardin des sévices...

 daphne1-0836.jpg

Giovanni Biliverti    Apollon et Daphné

La   Belle   est   au   jardin   d'amour

(chanson populaire française)

La Belle est au jardin d’amour
Elle y a passé la semaine
Son père l chercahe partout

Et son amant qu’en est en peine
Faut demander à ce berger
S’il l’a pas vu dedans la plaine
Berger, berger n’as-tu point vu
Passer ici la beauté même?

Comment est-elle donc vêtue
Est-ce de soie ou bien de laine?
Elle est vêtue de satin blanc
Dont la doublure est de futaine
Elle est là-bas dans ce vallon
Assise au bord d’une fontaine
Entre ses mains elle tient un oiseau
La Belle lui conte ses peines

Petit oiseau que t’es heureux
D’être entre les mains de ma Belle
Et moi qui suis son amoureux
Je ne puis pas m’approcher d’elle

Faut-il être auprès du ruisseau
Sans pouvoir boire à la fontaine?
Buvez mon cher amant buvez
Car cette eau-là est souveraine
Faut-il être auprès du rosier
Sans en pouvoir cueillir la rose?
Cueillez mon cher amant cueillez
Car c’est pour vous qu’elle est éclose

774px-Liebespaar_auf_der_Gartenbank.jpg

Le Jardin des délices

 Sévices d'amour.jpg

Dominique Mertens           Agression

Le Jardin des sévices

sorcières au bucher sculptées.jpg

Sorcières au bucher

Gentil coquelicot  

(chanson poupulaire pour enfants)

J'ai descendu dans mon jardin (bis)

Pour y cuieillir du romarin

Gentil coquelicot Mesdames, (refrain)

Gentil coquelicot nouveau.

Un rossignol vint sur ma main (bis)

Il me dit trois mots en latin.

Que les hommes ne valent rien (bis)

Et les garçons encore bien moins.

Des dames il ne me dit rien (bis)

Des demoiselles beaucoup de bien.

Tarquin et Lucrèce.jpg

Le Tintoret        Tarquin et Lucrèce

"L'Impression que je crus avoir faite sur la belle me mit tout juste dans l'état qu'elle voulait : je perdis la tête et je la suivis dès lors avec mille peines, à la faveur de l'ombre et du crépuscule, partout où je pouvais.  Toute ma vanité était de la rendre vaine de moi, et je ne parvenais pas, avec la meilleure volonté, à chasser de mon cerveau cette ivresse pour la faire pénétrer dans mon coeur."

Adelbert von Chamisso 

"L'étrange histoire de Peter Schlemihl"

 

Mon seul Amour.jpg

Dominique Mertens           Ecrit sur la pierre

"Brièvement, il posa un baiser sur le front de son épouse et s'en fut, happé par cette insatiable nuit qui n'avait semble-t-il d'autre but que de dévorer le peu d'espoir qui nous restait encore."

Françoise-Sylvie Pauly    L'Invitée de Dracula

   

"Les images que je jetais en son âme devaient, sans qu'elle s'en rendît compte, prendre un développement merveilleux, devenir plus brillantes et plus étincelantes ; apparaissant alors dans leur véritable signification, elles devaient la remplir de l'idée de jouissances inconnues, jusqu'à ce que, martyrisée et déchirée par un désir indicible, elle se jetât d'elle-même dans mes bras."

E.TA Hoffmann      Les Elixirs du Diable

 

Anna Nurmi, ex chanteuse du groupe Two Witches

"Elle aimait en femme,

faisant le sacrifice d'elle-même,

s'oubliant, se dévouant sans réserve,

occupée seulement de celui qui était sa vie

et ne se souciant pas de savoir

si elle n'allait pas elle-même à sa perte..."

Adelbert von Chamisso  

"L'étrange histoire de peter Schlemihl"

L'enlèvement d'une licorne.jpg

L'Enlèvement d'une licorne         gravure d'Albrecht Dürer

"Impossible de décrire le changement qui s'opéra alors en moi, la soif dévorante des joies du monde que j'éprouvai, le sentiment qui me faisait voir le vice sous les formes les plus séduisantes et comme le summum du bonheur qu'on puisse goûter sur terre."

E.T.A. Hoffmann     Les elixirs du Diable

10670_bg.jpg

Hans Sebald Beham    Haust du mich, so stich ich dich

 Orphée battu par les Bacchantes  gravure d'Albrecht Dürermg082.jpg

Orphée battu par les Bacchantes        gravure d'Albrecht Dürer

 Amour éconduit.jpg

    Dominique Mertens            Amour éconduit        

fr_114_341v.jpg

Prison d'Amour

 image025.jpg

Jardin d'Amour gothique,  jardin de cauchemar ?

 

 couple nb.jpg

Le couple en noir... et blanc

 Prison d'Amour.jpg

Dominique Mertens           Amoureux  gothiques         

"Au moment où la malheureuse croyait étourdiment pouvoir se jouer des enchaînements périlleux de la vie, elle était livrée au hasard, ou mieux à la destinée maligne qui conduisait ma main.  Car c'était uniquement ma force enflammée par des puissances mystérieuses qui la contraignait à prendre pour ami et allié l'homme qui ne se couvrait des apparences de l'amitié que pour la tenir prisonnière comme une ennemie et la conduire à sa perte."

E.T.A. Hoffmann       Les Elixirs du Diable

  Tintoret la mort de Lucrèce  détail.jpg

Tintioret        La Mort de Lucrèce (détail)

399px-Master_E._S’s_Feast_in_the_Garden_of_Love.jpg

Fête au Jardin d'Amour

"Car il est des jardins  -plantés par des monarques

qui un moment s'y délassèrent

avec de jeunes femmes qui à la musique

étrange  de leur rire mêlaient des fleurs.

Elles animaient ces parcs las ;

murmuraient comme souffles en les buissons,

étincelaient dans leurs fourrures et peluches,

et les ruches soyeuses de leurs robes matinales

comme un ruisseau bruissaient sur le gravier."

Rainer Maria Rilke

Le Livre de la pauvreté et de la mort

Amour fait perdre la tête.jpg

Dominique Mertens           Amour fait perdre la tête et rendre l'âme

les âmes crient.jpg

Gustave Doré   gravure pour  La divine comédie  de Dante

 

 

Amour coule de source.jpg

Dominique Mertens          Au jardin d'Amour

      

Amour dévoyé.jpg

Dominique Mertens            Amour craint  dévoiement      

 

 

Amour gothique...

1311464-Roman_de_la_Rose__amants_dans_un_lit.jpg

... au Jardin des Délices

fruit d'Amour.jpg

Dominique Mertens          Fruit de l'Amour cueilli au Jardin des délices      

 

daniel Hopfer  scène des Proverbes.jpg

Daniel Hopfer    scène tirée des Proverbes

 Aristotle and Phyllis - 1485 - Master of the Housebook.jpg

Aristote et Phyllis     le Maître du Housebook 

Daniel Hopfer.jpg

Daniel Hopfer    Gib Frid  (Trois vieilles femmes battant à mort un diable) 

 Pilori.jpg

Dominique Mertens           A quelques pas de là...        

 

 

 Au jardin d'Amour.jpg

"L'Amour sacré,

l'amour virginal,

l'amour plus fort que le tombeau

ne cherche que le dévouement

et fuit, éperdu, devant l'égoïsme du désir."

Eliphas Lévi

a0005ffb.jpg

"Vous qui par malheur dans ce lieu solitaire,

Peut-être fûtes amenés,

Sachez qu'il est des mortels sur la terre

Autant que vous infortunés."

Ann Radcliffe

Les Mystères de la forêt

souterrains nb1.jpg

"Je fus rappelée de cette mort momentanée par le soin d'une voix qui me fit désirer qu'elle eût été éternelle.  C'était la voix terrible de Williams.  De quelle horreur mon âme fut à l'instant frappée !  Quelles affreuses images s'offrirent à mes yeux, que j'ouvrais à peine !  J'osai enfin jeter en tremblant quelques regards autour de moi.  Je vis que l'on m'avait transportée dans le grand appartement du souterrain.  Ce lieu, consacré jadis  à l'innocence et à la piété, n'était plus qu'une caverne de brigands, peut-être, hélas, de meurtriers.  Ils étaient une bande nombreuse, et paraissaient prêts à exécuter au premier signal les ordres de leur féroce commandant.  Williams contemplait avec une joie maligne deux malheureuses victimes que le ciel semblait livrer à sa vengeance.  Je me crus perdue sans ressource, aussi bien que Lord Leicester qui, désarmé, et demeurant à mes côtés, les regardait d'un oeil intrépide, et recueillait son âmes en silence.  J'aperçus autour de nous divers ustensiles qui m'étaient inconnus ; je crus voir autant d'instruments de torture et de mort.  

"Dieu tout puissant, dis-je en moi-même, épargne-nous les tortures, si la mort est inévitable !"

Sophia Lee

Le Souterrain

kaethchenvonheilbronn.jpg

 "Je me trouvai dans une petite chambre carrée dont une table à moitié brisée, une chaise et un matelas composaient tout l'ameublement.  Les murailles qui avaient été revêtués de plâtre, étaient dégradées en quelques endroits, et dans d'autres, recouvertes d'une croûte verte qui me confirma dans l'opinion où j'étais de l'humidité de cette prison, car en y entrant, j'avais été saisi de froid."

 Francis Lathom     La Cloche de minuit

 la prisonnière.jpg

Dominique Mertens          La Prisonnière          

"Il n'est pas nécessaire de croire en une source surnaturelle du mal.  Les hommes sont, par eux-mêmes, capables de toutes les méchancetés." 

Joseph Conrad

Je t'en supplie, mon Dieu.jpg

Dominique Mertens           Je t'en supplie !        

"Fais ce que tu voudras, pauvre insensée !  Je remplis mon devoir.  Si tu te crois intéressée à protéger ton suborneur, à ne pas corriger un méchant par des épreuves, à ne pas le garantir de sa perte par les châtiments, suis ton inclination ; tu le peux sans obstacle.  Mais si tu veux écouter le conseil de la vieillesse et de l'expérience, fuis ce monstre qui se fait un jeu des lois les plus sacrées.  Sa conscience est chargée de l'opprobe de toutes les femmes qu'il a déshonorées, son âme est souillée de sang."

Christian Heinrich Spiess        Le Petit Pierre

rembrandt nb.jpg

 Rembrandt van Rijn         Le Philosophe

"J'exige, dit-il enfin avec emportement, j'exige une confession simple et pure de ton crime ; c'est le seul moyen de te sauver !  Cet aveu, s'il est sincère, peut seul amortir dans mon coeur la soif de vengeance."

Christian Heinrich Spiess     Le Petit Pierre

 

63.jpg

illustration de Sc. Huyot pour "Quentin Durward" de Walter Scott

Emile_Friant_La_Douleur_1898.jpg

Emile Friant       La Douleur

"Et de cette ombre incertaine surgit peu à peu  une silhouette qui paraissait tourner le dos à la dormeuse.  C'était celle d'une femme qui, dans le plus profond silence, exprimait, autant que le pouvait son langage gestuel, la souffrance la plus extrême, en se tordant les mains, en jetant sa tête de part et d'autre, à la manière de quelqu'un que l'ultime affliction a mené à l'épuisement et qui n'en peut plus de souffrir."

Sheridan Le Fanu      Le Destin de Sir Robert Ardagh

 massacre de la Saint-barthélémy.jpg

le massacre de la Saint-Barthélémy

"Dois-je comprendre que vous avez commis un de ces actes terribles qui sont les stigmates de notre société civilisée ?  Exerçant une implacable vengeance, auriez-vous banni de ce monde l'un de vos semblables qui, à son insu peut-être, vous aurait offensé ?  L'auriez-vous envoyé devant son souverain juge avant que son temps fût accompli, sa tâche achevée, son âme absoute, son salut assuré ?  Si vous êtes l'auteur d'un crime que la société pardonne mais que la conscience réprouve, il n'y a oas lieu de perdre espoir.  Et si la justice humaine vous poursuit, alors fuyons !

Charles-Robert Maturin      Fatale vengeance

 155_vieillevoye_cain_x.jpg

Barthélémy Vieillevoye       Caïen

"Femme !  Femme !  A la fois fragile et téméraire.  Vous vous évanouissez en entendant parler de sang, et l'instant d'après vous m'incitez à le verser."

Charles-Robert Maturin      Fatale vengeance

 le Titien  Viol de Lucrèceversion rougeoyante.jpg

Le Titien       Le viol de Lucrèce

 werner peiners  Europa und der Stier REC.jpg

Werner Peiners      Europa und der Stier

(ce tableau trônait dans la chambre à coucher du sinistre officier nazi Herman Göring)

"Dans le jardin de l'amour, ses mains cueillaient tous les fruits empoisonnés et elle les dégustait en riant..."

Hanns Heinz Ewers      Mandragore

 ill roman noir.jpg

 "L'horreur du spectacle, l'ignorance de tout ce qui  concernait la façon dont ce malheur était arrivé,  et surtout le caractère extraordinaire du phénomène, avaient rendu le Prince complètement muet."

horace_walpole         le_château_d'_otrante

 ill d'un roman noir2.jpg

 "Il ne manque souvent à la cruauté, à la vengeance et au libertinage, pour commettre les plus grands crimes, que les faveurs de la fortune ; si vous voulez connaître jusqu'où ces passions peuvent aller, mettez-les dans le coeur d'un homme puissant."

sénèque       lettres_ à_ lucilius

chien_rouge_en_avant.jpg

homme_menaçant_sa_femme   gravure_de_abraham_bosse.jpg

abraham_bosse       homme_menaçant_sa_femme

homme_menaçant _sa_femme.jpg

(détail)

  ...au  nom  du  seul...  

" Tu  es  à  moi  ! "

 

 à suivre...